Texte extrait de la revue Mobilier et Decoration N° 2 de 1954
Maxime Old est né le 13 décembre 1910 à Maisons-Alfort. Après quatre années passées à l'École Boulle, il entre chez Ruhlmann où il restera jusqu'en 1934.

Ancien vice-président de la Société des Artistes Décorateurs, ancien professeur de décoration au Centre Art et Technique de l'Union centrale des Arts Décoratifs, Maxime Old est professeur de décoration à l'École Normale Supérieure de l'Enseignement technique et chargé de cours à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Maxime Old a exposé au salon des Artistes Décorateurs depuis 1935, aux salons d'Automne, de la Société Nationale des beaux-arts et aux Arts Ménagers. A l'Étranger, à Lisbonne en 49, à Copenhague et au Venezuela en 50, à New York en 52.
Il A remporté diplômes, médailles d'or et prix. Le Mobilier National lui a commandé des ensembles mobiliers pour l'Hôtel de Ville et le Ministère des Finances, pour l'Ambassade de France à La Haye et pour la Légation d'Helsinki. Il a collaboré à l'aménagement des paquebots « Atlantique », « l'Ile de France », « Liberté », « Ville de Marseille », « Flandre », « Antilles ». Il a exécuté le bureau du Directeur général des Établissements Schneider & Cie, la salle du Conseil et les bureaux de direction de la Régie Autonome des Pétroles, différentes salles et bureaux de la Chambre Syndicale de l'Ameublement et d'une maison de Champagne, à Épernay ; pour la Compagnie Paquet, l'Hôtel Marhaba, à Casablanca et dans le même temps de nombreuses installations privées.
Maxime Old fils et petit-fils d'ébéniste, ancien élève de l'Ecole Boulle aime le bois et conçoit ses meubles. dépourvus de tous décors ou ornements, en sculpteur. Il a appris à connaître les secrets du beau métier et sait jouer de la valeur expressive d'une technique habile.
Auprès de Ruhlmann, dont il a su retenir l'admirable et exemplaire leçon, il a compris la nécessité première d'un fonctionnalisme qui doit se faire oublier par la pureté des formes, la sensibilité des galbes. Il a le goût d'un certain raffinement : listels de bronze doré, serrures, Pieds ou sabots de métal qui, tout en soulignant les rythmes constructifs, déterminent une élégance, une préciosité discrète. Fidèle à une tradition dont il apprécie les vertus.
Maxime Old étudie et réalise volontiers de petits meubles coiffeuses, bureaux de dame aux multiples et charmantes combinaisons, travailleuses, lutrin, répondant à des conditions précises de rangement ou de présentation pour lesquelles il trouve des solutions rationnelles, ingénieuses et aimables. Mais technicien du meuble il le conçoit rarement, à part ces exceptions particulières, isolément mais en rapport avec les Pièces dont il ordonne l'architecture intérieure en réservant Place aux tableaux, tapisseries, objets qui en humanisent l'ambiance.
S'il a le goût du beau bois, de meubles très composés correspondant, nous pensons à certain bureau directorial, à une noble importance exigée par l'usage, Maxime Old s'intéresse aussi volontiers à des problèmes exceptionnels mais aussi complexes : ceux de l'exécution en série de meubles pour un hôtel, en cours de réalisation à Casablanca, où s'exprime dans un domaine tout à fait différent, son attirance pour les solutions rationnelles que, là encore, il marque d'un sens pratique nuancé d'inventive fantaisie.
Pour plus d'informations et d'œuvres de Maxime Old » un site est dedié à l'artiste : MaximeOld.net pour la version Française et MaximeOld.com pour la version en Anglais.