Gustave Serrurier-Bovy est un architecte et décorateur belge né à Liège en 1858 et mort à Liège en 1910. Il est l'un des principaux représentants belges de l'Art nouveau (parmi lesquels on peut aussi citer Paul Hankar, Victor Horta ou Henry van de Velde).
Après avoir exercé l'architecture jusqu'en 1888, à Liège, il se tourne vers le commerce des meubles et s'intéresse aux productions anglaises. En 1891, il part en Angleterre et s'intéresse au mouvement des Arts and Crafts. Dès 1893, il devient facteur de meubles. En 1894, il présente un cabinet de travail à l'Exposition de la Libre Esthétique à Bruxelles. C'est immédiatement le succès. Il milite pour la simplicité dans le décor du home et se fait le défenseur de la beauté à la portée de tous. Pour cela, dès 1902, il se détourne de la production artisanale, trop chère, pour se tourner vers l'esthétique industrielle. En 1903, il fonde avec un architecte parisien, René Dulong, la société « Serrurier et Cie ». De 1903 à 1907, la maison produira ses plus belles réalisations.
Gustave Serrurier-Bovy a construit sa propre maison, la « Villa l'Aube », située dans le parc privé de Cointe, à Liège (inscrite au Patrimoine exceptionnel de Wallonie), et réaménagé et décoré le château de la Cheyrelle (Dienne, Cantal), classé, à ce titre, monument historique.
Serrurier-Bovy doit être considéré comme un précurseur du mouvement moderne et du design. Le MAMAC à Liège lui consacre, en 2008, une grande rétrospective intitulée « Serrurier, acteur du futur ». Une monographie est publiée à la même date: « Serrurier-Bovy, un créateur précurseur, 1858-1910 », éditions Faton, 2008.